Constantin Tsatsos

Olga Bornozi
La Grèce et l’Europe: la pensée européenne de Constantin Tsatsos

Institut universitaire d’études européennes, Université de Genève, Janvier 1990

bornozi1TABLE DES MATIERES

Introduction

Chapitre premier : Quelques concepts fondamentaux
1) Le but suprême de l’action. Définition de l’histoire et de la politique
2) Individus – Etats : sujets d’action, sujets de l’histoire
a) L’individu et l’Etat
b) Les limites de l’individu
3) L’Etat « universel »
a) Le droit international comme reflet de l’évolution vers l’Etat supranational
b) Formes d’intégration

Chapitre 2: L’europe et la Grèce : le passé commun
1) L’Europe comme idée, comme union géographique et culturelle
a) Le concept de communauté
b) L’Europe en tant qu’espace géographique unitaire
c) L’Europe en tant que communauté culturelle
2) Les composantes du monde européen
3) La Grèce – Le Grec
a) Polymorphie de l’homme grec et de la Grèce
b) Affinités entre l’esprit grec et le christianisme : humanisme et métaphysique

Chapitre 3 : Evolution historique parallèle de l’Europe occidentale et de la Grèce
1) Les invasions
2) Contributions de l’empire bysantin à l’Occident médiéval
3) Caractéristiques du monde occidental
4) La Grèce de la domination turque à aujourd’hui
a) La Renaissance grecque
b) Signification de la révolution grecque

Chapitre 4 : Du présent à l’avenir
1) L’évolution de l’idée européenne
2) L’Europe vers l’unité
3) L’organisation de l’Europe
a) Les caractéristiques
b) Les objectifs
c) La forme
d) Les causes extérieures qui poussent à l’union européennes
e) La Grèce dans l’Europe

Chapitre 5 : La Grèce de Karamanlis dans l’Europe des neufs

Chapitre 6 : La mission grecque
1) L’objectif de la mission grecque
a) La liberté grecque
b) Le mythe grec
2) Les conditions objectives
a) Les conditions politiques
b) L’instruction
c) Les conditions économiques
3) Les conditions « subjectives »

Conclusion

Notes

Bibliographie

Introduction

Selon la légende de Cadmos, Europe était la fille d’Agénor, roi de Tyr. Celui-ci donna l’ordre à ses cinq fils de partir à la recherche de leur soeur. Chacun fit voile dans une direction différente. Et l’un a fondé Carthage, tandis que les autres ont découvert les rives du Continent, de l’Espagne ou du Caucase. Cadmos, le plus fameux, est allé à Rhodes, puis en Thrace. Comme il désespérait de retrouver sa soeur, il alla interroger l’oracle de Delphes. La Pythie lui répondit: « Tu ne la trouveras pas. Suis plutôt une vache et pousse-la devant toi sans lui laisser de répit: là où elle tombera d’épuisement, bâtis une ville. » C’est ainsi que Cadmos fonda Thèbes.

C’est en poursuivant l’image mythique de l’Europe que les navigateurs phéniciens ont découvert sa réalité géographique. Mais c’est aussi en renonçant à la trouver telle qu’elle était dans son souvenir que Cadmos a entrepris de la construire.

Il semble difficile de savoir où est l’Europe: car, rechercher l’Europe, c’est la faire. Mais d’autre part, l’Europe, proche et lointaine, légendaire ou réelle, entière ou partagée, toujours fuyante, ne cesse d’interroger: la question de la légende (où est l’Europe?) entraîne la question fondamentale: qu’est-ce que l’Europe?

Peut-être pourrions-nous essayer de répondre en recourant à une autre légende (il paraît que le destin de l’Europe est finalement inextricablement mêlé à la légende), celle de Japhet. Quand Noë partagea le monde entre ses fils, il donne à Japhet l’Europe et les armes, et la promesse d’une expansion indéfinie.

Les étapes de cette expansion planétaire, vues dans le raccourci des siècles, évoquent les mouvements de systole et de diastole d’un coeur humain.

Premier mouvement: concentration des valeurs religieuses et culturelles du Proche-Orient dans la péninsule d’Occident. Les populations, les religions, les procédés techniques et les rudiments de la science, tout est venu de l’est vers l’Europe. Une première culture originale se constitue en Grèce. L’Empire romain la diffuse et la transforme. A l’individualisme qui régnait dans les cités grecques, l’Empire substitue le culte de l’Etat et des grandes institutions centralisées, et il en étend leur autorité sur toute l’Europe de l’Ouest. C’est dans le cadre de l’Empire que se répand très rapidement une religion qui, elle aussi, vient du Proche-Orient par la Méditerranée: le Christianisme.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58

You may also like...